(méditées lors de la messe du dimanche de la Miséricorde,

3 avril 2016, au Sacré Coeur à Hiro-o, TOKYO)

Ma fille aies soin de noter fidèlement chaque phrase que je te dicte sur ma Miséricorde, ceci pour le profit d'un plus grand nombre d'âmes.

Ma fille, secrétaire de ma Miséricorde, je t'ordonne non seulement d'écrire et de prêcher ma mansuétude mais d'obenir par tes prières qu'ils vénèrent aussi ma Miséricorde.

J'exige que l'on honore solennellement ma Miséricorde. Cette fête est sortie de mes entrailles. Je désire que ma Miséricorde soit célébrée d'une façon tout à fait solennelle le premier dimanche après Pâques.

Ta mission est d'avoir une confiance sans bornes à l'égard de ma bonté.

Je désire que le monde entier connaisse ma Miséricorde ; je désire accorder des grâces incalculables aux âmes qui mettent leur confiance en ma Miséricorde.

 

Si vous avez des questions, contactez le père par ici