Medecin volontaire au Cambodge

Les maisons des malades de Phnom Pehn

Par le Dr. Jean-Luc VERSELIN

Présentation le vendredi 25 octobre

 

Dans nos pays dotés d’un système avancé de santé, il est difficile d’imaginer ce qui se passe dans des régions moins favorisées sans assurance maladie. Le problème n’est pas seulement la disponibilité des soins mais les difficultés pour des personnes venues de la campagne pour savoir à qui s’adresser, pour s’héberger et pour comprendre ce que leur disent les docteurs.

 

Les deux maisons des malades de Phnom Penh Sainte Elisabeth et Saint Luc, soutenues par les Missions Etrangères de Paris au Cambodge et l’Evêché de Phnom Penh, se sont données comme mission d’héberger et d’orienter les malades pendant leur séjour dans la capitale.

 

L’ACCFFT, l’Association des Catholiques Francophones de Tokyo soutient cette œuvre depuis le milieu des années 90 et a demandé au Dr. VERSELIN qui y travaille comme volontaire depuis deux ans de venir présenter le travail quotidien de son équipe, la réalité de la rencontre et du partage avec les patients.

 

Il nous expliquera comment, après vingt huit ans de carrière comme médecin militaire, il en est arrivé à donner deux années de sa vie pour une cause humanitaire. Il nous fera partager son expérience et les différents défis que rencontrent les deux maisons des malades dont il s’occupe et nous parlera d’une manière plus générale les difficultés de la santé et du développement dans un pays comme le Cambodge.

 

Date : Vendredi 25 octobre 2013

Heure :

Ouverture des portes à 18h30

Présentation de 19h00 à 20h00

Questions/Réponses de 20:00 à 20:30

 

Lieu : Atrium de l’Ambassade de France (entrée chancellerie/consulat). 4-11-44 Minami-Azabu, Minato-ku, Tokyo 106-8514

Accès : http://www.ambafrance-jp.org/spip.php?article304

Merci de vous munir d’une pièce d’identité pour les contrôles à l’entrée de l’Ambassade.

 

Cliquer ici pour Inscription à retourner par e-mail à ACCFFT  avant le 22 octobre 2013.
 

Présentation gratuite, les dons pour l’oeuvre sont acceptés.