Texte de l'homélie du Père Paul Renaud

 

 

Tokyo, 12 Juin 2011,

 

En ce jour de Pentecôte, nous fêtons dans l’allégresse l’irruption dans le monde de l’Esprit de Jésus :  le SAINT ESPRIT. Pour certains chrétiens, il est un peu le grand inconnu, le délaissé de la Trinité.

Un jour de Pentecôte, un prêtre célèbre la messe pour un groupe de jeunes catholiques et il leur demande « Le Saint Esprit, qui est-ce ? ». Silence total. Puis timidement, l’un d’entre eux se hasarde : « Je crois que c’est un peu comme un oiseau ! ».

 

 

Il faut reconnaître qu’il est toujours difficile de parler de Dieu, de comprendre ce grand mystère de la Sainte Trinité. S’il est difficile de donner une définition du Saint Esprit, il est plus facile de comprendre ce qu’il est, a partir de son action ?

Les Actes des Apôtres, en nous montrant l’oeuvre formidable de l’Esprit en cette Pentecôte de l’an 33, nous révèlent sa façon permanente d’agir dans l’histoire du monde, dans l’histoire de l’Église, dans notre histoire : Pentecôte de l’an 33, Pentecôte de toujours.

 

 

La Pentecôte à Jérusalem : les faits
Ce jour-là, onze pauvres types, originaire de la lointaine Galilée, cachés par peur des juifs, attendent, ils ne savent trop quoi : le Christ leur a bien apparu le jour de Pâques, puis 8 jours après pour confondre Thomas. Il les a réconfortés un moment :  « La paix soit avec vous ! » Mais il s’en est allé et, depuis 10 jours il n’a toujours pas donné de nouvelles.

Les Apôtres se trouvent un peu niais, terriblement incapables, surtout qu’ils ont la charge de convertir le monde. Heureusement Marie est avec eux : une présence réconfortante qui permet de patienter.

Soudain, un grand vent, un vent de tempête, souffle dans la pièce et des flammes se posent sur leurs têtes. Ils sont tout simplement transformés, métamorphosés. Ils sortent vers cette foule bigarrée de la Pentecôte juive. Et eux ces timides, qui sont des pauvres ouvriers de la pêche, font des sermons que tout le monde comprend.

Avouons que cela tient du prodige ! Heureux déçus, ils répandent partout allégresse et enthousiasme. Eux les peureux, tiennent tête à leurs persécuteurs. Eux qui étaient caches de peur après la mort de Jésus, partent, mus par l’Esprit, à la conquête du monde romain. Quelqu’un a agit efficacement : le Saint Esprit. Comme il y a 350 ans lorsque les peres des MEP sont arrives en Asie.

Comment peut-on mieux le définir ?

 

 

Le Saint Esprit : un souffle

Le Christ, dans l’Évangile, souffle sur ses Apôtres. Il leur insuffle l'Esprit et leur donne le pouvoir de remettre les péchés. Ce vent retourne la marche des évènements, comme cette première Pentecôte, comme dans l'effondrement du mur de Berlin, cette tornade qui terrasse St Paul a l'approche de Damas pour persécuter les chrétiens, Paul Claudel en entrant le jour de Noël dans la cathédrale Notre Dame de Paris, etc,etc. Ils sont brusquement "soufflés" par cette mystérieuse présence.

Mais l'Esprit est aussi souvent une brise légère imperceptible, mais tellement puissante.

 

 

Le Saint Esprit, le feu de Dieu

A la Pentecôte de l'an 33, l'Esprit se révèle sous la forme de flammes, car il est le feu ardent de l'amour trinitaire. Il est "l'amour personnifie" du Père et du Fils.

Écouter parler deux époux : ils parlent de leur amour comme s'il s'agissait de quelqu'un. Ils disent : "notre amour grandit", ou bien "notre amour est malade". Eh bien, quand le Père et le Fils parlent de leur amour réciproque, c'est quelqu'un, c'est l'Esprit Saint.

Pour cette raison, son action fait jaillir partout : l'amour.

 

 

 

 Pentecôte de l'Esprit

Un jour, la Terre a vu apparaître l'intelligence dans l'homme. La Terre n'est pas comme le chaos de la Lune. La Terre maintenant est "humanisée" et quand nous la survolons par avion, nous voyons partout scintiller l'intelligence. Nous apercevons, ici, des usines, et les autoroutes, la, les chemins jaunes des champs, les fusées spatiales, les buildings.

Est-ce le hasard et la nécessite qui sont à l'origine des "sakuras (cerisiers) en fleurs", du Mont Fuji, du bébé endormi, du cerveau d'Einstein, du sourire et des yeux de la fiancée ?

 

 

Pentecôte de l'amour

Cette entreprise formidable de transformation continuelle débouche maintenant sur l'amour. Aussi, cela c'est le travail de l'Esprit.

 

L'Esprit dans le monde des hommes. 
Bien sur, il y a des guerres atroces, il y a des guerres à cause de Dieu même. Comme maintenant au Moyen Orient, il y a des despotes qui pour se maintenir au pouvoir n’hésitent pas à tuer des personnes de leur pays.
Mais l'Esprit, même  s'il a les mains liées, parce qu'il respecte la liberté accordée aux hommes est celui qui fait surgir l'aide humanitaire, comme on le voit maintenant au Japon pour les victimes du Tsunami.

L'opinion publique, qui condamne les atrocités et fait reculer les dictatures, est animée par l'action cachée du Dieu discret.

 

L'Esprit dans l'Église.

C'est justement la tâche de l'Église d'inscrire, dans ce monde, la volonté d'amour de Dieu. C'est sa vocation profonde de crier partout, à temps et à contre temps, l'amour de Dieu et l'amour des hommes entre eux.

L'Esprit d'amour a fait naître l'Église, le jour de la Pentecôte de l'an 33.

 

 

La Pentecôte en nos coeurs. le coeur des saints.

Des lors, en cette Pentecôte, chacun de nous est concerne. Ouvrons-nous à la grâce de ce jour : opération portes ouvertes à l'Esprit Saint.

 

Faisons confiance a l'Esprit

Voyons-nous le monde avec un regard optimiste ? Ne sommes-nous attentifs qu'au négatif de certains medias ? Si le monde, comme le dit St Paul est dans les douleurs de l'enfantement, comment ne pas vivre dans l’Espérance de ce qui sera.

Comme le dit Maurice Zundel, la création du monde n'est pas derrière nous, mais devant. C'est avec l'Esprit que nous pouvons rendre notre monde toujours plus humain, fidèle à la volonté du Père.

 

Sachons reconnaître la présence de l'Esprit

L'Esprit est discret. Il vient en douceur, nous suggérer ces paroles capables de transformer les relations humaines en communion.

L'Esprit est discret, au cours de mes 50 ans de prêtrise par exemple.

L'Esprit est discret, mais il est repérable. Il est présent la où existe un désir ardent d’unité : dans nos familles, dans nos communautés, Satan est le diviseur. L'Esprit saint est le rassembleur. Il est présent la où est l'amour.

Il est présent surtout quand existe dans notre coeur un désir de se donner aux autres, ou une soif ardente de faire connaitre le Christ autour de nous.

 

Écoutons ses appels en nous

Respirons l'Esprit, il est le souffle de Dieu. Laissons le entrer en nous, comme nos poumons respirent l'air qui nous est indispensable. C'est une question de vie ou de mort spirituelle.

C'est aussi à travers les paroles de la Bible que l'Esprit Saint désire souffler en nous.

Pour écouter les appels de l'Esprit Saint, nous avons besoin de silence, de silence intérieur.

 

Conclusion

Savons-nous enfin que la présence de l'Esprit en nous, c'est la JOIE ?

L'Esprit Saint est la joie éternelle du Père et du Fils ou ils se complaisent ensemble.

St Paul ne dit-il pas "Voici ce que produit l'Esprit : amour, joie, paix, patience" Gal5,22.

 

Pere Paul Renaud, MEP.